RÉSIDENCE EN COURS

Olivier Domerg

Olivier Domerg © Brigitte Palaggi

Poète, Olivier Domerg écrit depuis plus de vingt ans sur le paysage ou dans le paysage, et souvent également, devant lui ou au-devant de lui. Une quinzaine d’ouvrages ont paru, abordant aussi bien des espaces urbains (Treize jours à New York, voyage compris), des lieux multiples ou isolés (Le ciel, seul ; Restantes ; Une Campagne), ou encore, des espaces naturels ou des entités géographiques – océan, montagne ou département (L’articulation du visible ; Fragments d’un mont-monde ; Le chant du hors champ, etc.). Chaque nouveau livre est l’occasion d’une nouvelle saisie ou appropriation ; avec, pour chaque paysage, une volonté de trouver son écriture et sa forme.

Après six ans d’écriture consacrés à la montagne Sainte-Victoire; sept ans, aux paysages des Alpes, et après avoir travaillé longtemps sur les paysages du Var, des Bouches-du-Rhône, du Finistère ou d’ailleurs, il vient d’effectuer trois résidences sur cette question du paysage : l’une à Charleville-Mézières, à l’invitation d’ARTIFICE, dans la maison de Rimbaud, pour un projet sur le paysage des Ardennes; l’autre dans le Limousin, au centre international d’art et de paysage de l’île de Vassivière ; et, enfin, la dernière en date, sur le fleuve Rhône, entre Drôme et Ardèche, dans le cadre des Cafés littéraires.

Il vient à la Villa La Brugère écrire sur un paysage très différent, celui d’Arromanches et de ses environs.

Auteur-lecteur, il pratique résolument la lecture publique, à une ou plusieurs voix, parfois avec des musiciens. Le 17 juin à 17h, il nous lira certains de ses textes lors d’une après-midi poétique où nous retrouverons aussi Yoann Thommerel, pour son dernier livre, Mon corps n’obéit plus.